Bataille Food·Desafios entre blogs / Défis culinaires·Francês / Français·Sobremesa / Dessert

Entre le pudding et le pain perdu au four, quelques souvenirs de la cuisine de mon aimée mamie

 

pudding au pain chaud patate 03

Salut à tous et à toutes ! Voici ma recette totalement inspirée à Cassimira Silva Porto ou Dona Mira, ma très forte, gentille et bien aimée mamie qui était la personnification du concept de la nourriture affective, de l’amour à travers la cuisine, de se donner à quelqu’un par l’acte de nourrir.

Du coup, je m’excuse car j’ai pris du retard pour publier ma recette. À cause des festivités de fin d’année, la marraine de l’édition n’a pas pu réaliser sa recette à l’avance et la prévision de la réaliser le matin du 2 janvier a failli : hier on a eu plus de 40 degrés à Porto Alegre pendant la journée et on a quitté la maison en quête d’un ambiant climatisé dans la ville. Imaginez-vous que même au soir on a eu 35 degrés à 22 heures?? Je crois que maintenant je suis familiarisée au concept de canicule que vous avez en Europe ! Très dur ! Alors, ce matin je me suis lancée après une bienvenue pluie qui a fait baisser la température en 10 degrés.

Et même cette chaleur excessive m’a fait penser à mamie. Nous sommes issues d’une région au Brésil connue par des températures élevées, voir de la sécheresse et de la faible végétation : le sertão nordestino. La vie au nord-est du Brésil n’a jamais été facile et je sais que ma grand-mère avec mon grand-père ont beaucoup changé de ville en quête d’une meilleure vie. Ils se sont installés finalement à Vitória da Conquista où à 6 ans ma mère a connu son voisin de 4 ans et qu’environ 20 ans plus tard deviendrait son mari, mon papa.

lina et mamie chaud patate 2
Trois générations coeur d’artichaut qui donnent le coeur par la nourriture : maman, mamie et moi.

Qu’es-ce que mamie était chaud patate !!! Dona Mira était une femme forte qui a créé 6 filles et 5 fils en difficulté car la famille était pauvre, il manquait des politiques publiques dans cette région du pays pour permettre son développement économique et social, seul mon grand-père travaillait et elle restait à la maison avec leurs enfants. Toujours souriante, mamie. Toujours calme avec un air de quelqu’un qui a beaucoup vécu et qui a découvert le secret, la clé du savoir-vivre, un air que seules les personnes âgées peuvent avoir. La recette que je vous présente aujourd’hui faisait partie de l’alimentation de cette génération de la famille par nécessité d’éviter le gaspillage et utiliser les restes de pain pour nourrir une famille bien nombreuse. Même la cuisson à la cuisinière en recréant un four avec une casserole type « barbecue à l’intérieur » était un choix pour ne dépenser pas trop de gaz en préchauffant le four. Ma génération de 20 petit-fils et 4 arrière petit-fils a connu cette recette pas pour nécessité mais par gourmandise, le contexte était bien différent à l’époque. Les dimanches on prenait le déjeuner chez mamie, puis on jouait pendant que les adultes bavardaient et vers 17 heures les arômes de noix de côco et lait concentré sucré nous invitaient à une pause dans la cuisine.

Je n’ai jamais noté la recette. Mamie qui est décédée depuis un an à un mois de son anniversaire de 92 années n’a jamais eu un cahier de recettes non plus. J’ai dû reproduire ce dessert à partir de mes souvenirs des parfums, textures, aspect visuel, goûts. Je suis vraiment émue en écrivant ce texte car le résultat est bien proche de la recette de « vovó (mamie) Mira ». Sa version me fait penser aujourd’hui au pain perdu français, moelleux dedans et craquant dehors. La présence des prunes sèches me dit que mamie s’est inspirée peut-être du pudding anglais qui est parsemé de raisins blonds secs. Le lait concentré sucré raconte une influence de la cuisine portugaise évidente au Brésil. La noix de côco dénonce d’où elle vient, quel est son terroir, son adresse dans le monde. Et comme ça, des influences et cultures culinaires se parlent chez la cuisine d’une femme du nord-est du Brésil qui ne connaissait que la géographie de son état fédératif (Bahia), qui n’a pas pu avoir une formation universitaire, ou même du loisir car sa vie était dure, sa mission prendre soin de cette famille qu’elle aimait trop, mais cette femme avait tellement de choses à faire apprendre et je sens que mes 32 ans à son côté n’ont pas du tout été suffisants pour profiter mon aimée mamie …

mamie chaud patate carmen miranda
Cassimira Silva Porto ou Mme Mira, ma chère mamie comme Carmen Miranda au théâtre.

Je vous donne une dernière précision avant de passer à la cuisine et aux recettes (car je vous donne la recette de mamie à partir de mes souvenirs et ma version personnelle inspirée en celle de mamie). Pendant la jeunesse de Dona Cassimira et avant de se marier, elle performait au théâtre comme Carmen Miranda, une artiste brésilienne bien connue à l’époque. Mamie était une vraie fan. Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais j’ai changé le logo de mon blog et au lieu d’une patate s’équilibrant sur une cuillère en bois, maintenant l’identité du blog est une Carmen Miranda Chaud Patate, une illustration de Will Murrai qui modernise ce personnage brésilien auquel ma mamie a plusieurs fois donné vie en version cover (et elle racontait ces histoires avec tellement de fierté!). Mon identité personnelle et en cuisine passe par mamie qui vit à travers moi et j’avais l’intention de lui rendre cet hommage depuis son décès. Et voilà pourquoi le changement de logo et ce choix de thème pour la bataille food.

Lina et mamie chaud patate (1).jpg
Que je sache maintenir l’esprit chaud patate de Dona Mira par la vie pour qu’elle soit fière de moi comme je suis d’elle.

Et maintenant, on cuisine :

pudding au pain chaud patate 06
La recette de mamie chaud patate
pudding au pain chaud patate 01
La recette de Lina chaud patate

La recette de mamie Dona Mira

  • 65 g de baguette emiété (pain de la veille)
  • 1 c à c de crème fraîche
  • 2 c à s de lait
  • 1 c à s de noix de côco râpée
  • 1 fil de lait concentré sucré
  • 2 prunes sèches coupées grossièrement

Dans un bol, mélangez la crème fraîche, le lait et la noix de côco râpée. Coupez le pain en tranches et disposez-les sur une plaque de cuisson allant au four legèrement beurrée. À l’aide d’une cuillère, versez le liquide sur les tranches de pain pour les imbiber. Distribuez par-dessus les prunes sèches et un filet de lait concentré sucré. Enfournez pour environ 15-20 minutes, à 180 dégrés, ou jusqu’à que la surface devienne dorée et le pain croquant. Avant de servir, parsemez encore quelques râpes de noix de côco et un nouveau fil de lait concentré sucré.

pudding au pain chaud patate 07.jpg

pudding au pain chaud patate 08.jpg

Cette version de mamie fait penser à un pain perdu, mais plus croquant et plus tropical à cause de la noix de côco si traditionnelle à Bahia, le terroir de ma « vovò Mira » (mamie Mira). L’usage du lait concentré sucré remplaçant le sucre est bien commun dans notre culture brésilienne aussi. Même notre version d’oeufs au lait (flan portugais) au caramel se fait avec cet ingrédient.

pudding au pain chaud patate 09.jpg

Cuisson alternative : Chez moi, comme chez mamie, j’ai utilisé une poêle spécial type barbecue allant à la cuisinière. Dans ce cas, j’ai mis les tranches de pain sur du papier alluminium beurré et je l’ai disposé sur la grille. Ça nous évite d’utiliser le four, une solution parfaite pour ce 2 janvier à Porto Alegre (où j’habite) lorsqu’on a vécu une sensation termique supérieur à 40 dégrés.

La recette de Lina

  • 1 tasse de lait de noix de côco
  • 1/2 tasse de crème fraîche
  • 1/2 tasse de lait entier
  • 2 c à s de sucre
  • 2 oeufs
  • 1 c à c d’extrait de vanille
  • 130 g de baguette (pain de la veille) émietés
  • 4 prunes sèches (ou plus, selon vos goûts)
  • 1 fil de lait concentré sucré

Dans une casserole, faites chauffer le lait, la crème et le lait de noix de côco avec le sucre et le noix de côco râpée, mais sans bouillir. Dans un bol à côté, mélangez légèrement les oeufs à l’extrait de vanille avec un fouet mannuel. Lorsque le liquide est chaud, ajoutez-le petit à petit aux oeufs à fin de temperer le mélange sans cuire les oeufs. Versez cet appareil sur les morceaux de pain pour les imbiber. Cinq minutes plus tard, distribuez le pudding dans 2 moules de cuisson rondes de 10 cm. Déposez les prunes par dessus et enfournez pendant 25 minutes à 180 dégrés ou jusqu’à que le gâteau gonfle et devienne doré. Au moment de servir, versez un fil de lait concentré sucré et un peu plus de noix de côco râpée.

pudding au pain chaud patate 10

pudding au pain chaud patate 11

Cuisson alternative : toujours dans l’esprit d’utiliser un ustensile classique de chez mamie et éviter d’allumer le four (à 40 dégrés on pourrait presque le cuire à température ambiente ^^ mdr), mon gâteau a été cuit dans la casserole qu’on appelle « barbecue de cuisinière ». Le temps de cuisson a été 25 minutes et j’ai tourné le gâteau une fois vers le centre de la flamme pour une dorure plus homogène.

pudding au pain chaud patate 05.jpg
Avant cuisson
pudding au pain chaud patate 04.jpg
Après cuisson

La Bataille Food est un jeu culinaire lancé par Jenna du blog Bistrot de Jenna en 2013 et qui maintenant est administré par Valérie du 123 Dégustez. Le principe : à chaque fois un parrain ou une marraine (dont la recette précédente a été coup de coeur) choisit un nouveau thème, ce qui nous inspire la créativité et la gourmandise. Tous les premiers mercredis du mois les amateurs de cuisine, blogueurs ou non, ont rendez-vous à 18 heures pour la découverte de nouvelles recettes et de nouveaux blogs. Un moment de convivialité et de partage autour de la table (même virtuelle). Grâce au choix de l’ancienne marraine, Marion du Marion’s Bakery, j’ai pu avoir l’honneur d’ouvrir les travaux de 2019 dont le thème que j’ai choisi a été  » la cuisine de mamie  » dans le but de rendre hommage à nos grands-mères qui par leurs mains et savoir-faire ont su nourrir nos corps et nos âmes depuis notre enfance. Comme contrainte, il fallait inclure dans la recette un élément végétal comme ingrédient principal, accompagnement, assaisonnement, voir en déco (comestible), histoire d’écouter nos mamis et manger tous nos fruits et légumes. 😉

logo bataille food # 63.png

LISTE DES PARTICIPANTS :

Chaud Patate * 123 Dégustez * Keskonmangemaman * Le Blog de Cata * Crazy Cake * Magg Kitchenette * Les Gourmandises de Léa * Aussi Délicieux qu’un Gâteau * United Colors of Macarons * Karibo Sakafo * Plaisirs de la Maison * Oh, la Gourmande * La Medicine Passe par la Cuisine * Quelque part en Provence * Famoh * Une Maman Puissance *

Résultats de recherche d'images pour « emoji de idosa »

16 réflexions au sujet de « Entre le pudding et le pain perdu au four, quelques souvenirs de la cuisine de mon aimée mamie »

    1. Merci pour ton commentaire, Delphine. Les retours sur mon article en hommage à mamie me touchent vraiment. Bonne semaine à toi et à plus ! ^^

      J'aime

    1. Oui, c’est vrai que c’est vachement pratique à réaliser et le résultat est surprennant en texture. Merci pour ta visite. À plus ! ^^

      J'aime

    1. Coucou ! Ça va bien maintenant, désolée pour ce retard imprévu. Merci d’être présent, ma chère !! Gros bisous et à la prochaine. 🙂

      J'aime

  1. Ma chère Lina , Je viens de lire tout ton texte et j’ai à mon tour les larmes aux yeux .Ce bel hommage que tu fais à ta grand mère est très émouvant ,on se rencontre de la femme chaleureuse qu’elle était et de tout l ‘amour qu’elle vous a donné. Le pain perdu a toujours été un dessert que j’ai beaucoup aimé. Merci Lina et merci aussi à Dona Mirea .Je te fais de gros bisous.maggy

    Aimé par 1 personne

  2. Coucou Lina,
    Merci pour ce thème génial qui nous fait revivre chacune de doux moments !
    Bravo pour ce bel hommage à ta grand mère et pour cette belle recette.
    Je te souhaite aussi une merveilleuse année 2019 remplie de douceur et de gourmandise.
    Bises
    Valérie
    PS je t’envoie un peu de fraicheur aussi , il fait froid à Lyon en ce moment !

    Aimé par 1 personne

    1. Cela a été un vrai plaisir pour moi de marrainer le défi, Valérie. J’espère te rencontrer encore chez les jeux culinaires tout au long de 2019, c’est toujours un plaisir de découvrir tes recettes. Merci pour la fraicheur que t’a envoyée, les jours sont en fait plus tolérables par ici ^^

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s