Bela, glutona e do mundo / Cuisine du monde·Brasis / Cuisine brésilienne·Café da manhã / Petit déjeuner·Desafios entre blogs / Défis culinaires·Francês / Français·Recette autour d'un ingrédient·Sobremesa / Dessert

Panettone tropical

Multiculturalisme, lexique et cuisine

Aujourd’hui je partage une recette concoctée pour le petit déjeuner du 25 décembre qui colle parfaitement au thème de la 69ème ronde de Recettes Autour d’un Ingrédient, le jeu créé par Samar (Mes Inspirations Culinaires) et Soulef (Amour de Cuisine) et marrainé par Yolande (Les petits plats de Patchouka). Les créations de la communauté gourmande, dont la liste de recettes se trouve en bas de l’article, inaugurent 2021 avec des propositions colorées et pleines de vitamines autour des « fruits exotiques ». Je n’aime pas vraiment l’expression, mais qu’est-ce que j’adore le goût de ce qu’elle évoque !

Je ne peux pas adopter l’appellation « exotique » pour ces fruits car elles sont, pour moi, endogènes. La plupart d’entre elles fait partie de ma culture alimentaire depuis toujours (sauf le kiwi qui n’est pas américain) car je suis née aux tropiques et pour moi ce sont des fruits les plus communs, super accessibles et cultivées localement. Lorsque le mot exotique évoque l’étranger, ce qui n’est pas naturel du pays et plus précisément en biologie que ça désigne « des plantes extérieurs à un écosystème« , quand je pense aux fruits dits éxotiques je parle plutôt des merveilleuses baies européennes (mûres, groseille, framboise, cerise, etc.) ou asiatiques (goji berry, zerish, certains agrumes…), jamais de la papaye, de l’avocat ou de la noix de coco.

En écrivant cet article je me suis rendue compte que l’exotisme dépend de qui parle et plus précisément d’où on parle. D’après Larousse, « le mot qualifie le plus souvent ce qui a trait à des pays lointains, en particulier à des pays chauds (peut-être à cause de sa ressemblance avec tropique), mais ne contient pas en soi cette idée ». Alors, en langue française cet usage fait référence à des ingrédients de pays lointains, mais ça finit peut-être pour ne pas considérer qu’ils sont naturels dans certaines parties du territoire français. Le kiwi n’est pas exotique pour les Français de Nouvelle Calédonie, la goyave n’est pas étrange pour ces qui habitent la Réunion, le fruit du dragon n’est pas rare aux tables en Guyane. Je comprends de suite que le mot « exotique » a beaucoup de sens en France métropolitaine, mais pour un lexique plus inclusif et précis et dans le but de privilégier le multiculturalisme et la richesse de la biodiversité qu’on dispose, je crois que le mot tropical au lieu d’exotique colle mieux à mon identité latino-américaine et à l’esprit que j’essaie d’imprimer dans ce blog.

Plus que faire la cuisine et partager mes recettes, cet espace me permet de faire des superbes rencontres et de découvrir une pluralité de cuisines francophones (mais pas exclusivement françaises) qui pénètrent ma façon à moi de cuisiner. Je sors de chaque défi très inspirée par vos recettes, par vos textes et par la générosité de vos tables. Mon choix lexique se fait dans le but de honnorer le multiculturalisme de la communauté francophone à laquelle je m’adresse.

La recette

Je me suis appropriée d’une recette exotique du point de vue d’une brésilienne, mais qui a su se faire universaliser dans les fêtes de fin d’année autour du globe et aujourd’hui fait partie aussi des traditions de Noël de mon pays : le panetonne de Milan ! Ce pain festif est un incontournable du mois de décembre, un produit de saison très aromatique et brioché, plus attendu que le Père Noël je dirais. Ici, on le mange souvent farci à la crème pâtissière et recouvert de chantilly et de fruits fraîches. Pour tropicaliser le traditionnel panettone italien, je remplace le lait de vache pour le lait de noix de coco, le miel par la mélasse de canne, je privilégie le sucre muscovado et je parfume la pâte à la fève tonka amazonienne et aux zestes de citron vert (le citron jaune méditerranéen étant rare et cher au Brésil). Pas de crème pâtissière cette fois-ci car je disposais d’un jackfruit super mûr avec lequel j’ai réalisé une confiture crue extra ! Pour les fruits, le choix se fait au marché et vous pouvez laisser l’imagination et les papilles libres.

Prémière étape : le levain express

  • 125 g de farine
  • 8 g de sucre muscovado
  • 2 g de levure boulangère sèche
  • 100 g d’eau

Avec le crochet du robot de cuisine et en vitesse minimale, faites incorporer farine, sucre, levure et l’eau jusqu’à l’obtention d’une boule homogène qui ne colle pas aux parois du bol (envoron 5 minutes). Réservez cet appareil dans un récipient couvert par un torchon pendant 1 heure à 25 C pour qu’il double de volume.

Deuxième étape : la pâte

  • 30 g de mélasse de canne
  • 30 g de sucre muscovado
  • 75 g de lait de noix de coco (ou de noix du Brésil ou de noix de cajou)
  • 50 g de beurre
  • 1 fève tonka râpée
  • 2 jaunes d’oeuf
  • 125 g de farine
  • 2 g de levure boulangère sèche
  • 3 g de sel
  • zestes d’un citron vert

Dans une petite casserole faites chauffer la mélasse, le sucre, le lait de noix de coco, la fève tonka râpée et le beurre. Coupez le feu dès que les ingrédients sont fondus et incorporés et réservez de côté pendant que le mélange tiédisse. Ensuite, procédez au tempérage des jaunes qui doivent être préalablement légèrement battues, en versant ce liquide tiède avec soin, toujours en remuant pour éviter la coagulation des oeufs.

Dans la cuve du batteur mélangez la deuxième partie des ingrédients solides (farine, levure, sel et zestes de citron) sans laisser le sel toucher directement la levure. Avec le crochet du robot et toujours dans la vitesse minimale versez les liquides sur la farine. Une fois homogène, incorporez le levain réservé et travaillez la pâte une dizaine-quinzaine de minutes, jusqu’à la formation d’une boule élastique qui ne colle plus aux parois. Si la pâte devient trop dense et force le robot il suffit d’augmenter la vitesse de l’appareil. Réservez la pâte à panettone dans un bol couvert avec un torchon pendant une heure.

Après ce temps de repos, la pâte doit avoir doublé de volume. Sur un plan de travail huilé (pas fariné !) dégazez la pâte et en formez une boule. Vous pouvez à cet stade incorporer des fruits secs si vous voulez. Déposez la boule dans une moule en papier propre à la préparation des panettones ayant 13 cm de diamètre et cm de hauteur. Laissez fermenter entre deux et trois heures, jusqu’à que le volume dépasse légèrement la limite de la moule.

Enfournez le panettone à 190 C de 20 à 25 minutes. Il sera cuit quand le dessus soit doré et la cuisine envahie par les arômes de la pâte. Laissez refroidir en température ambiante avant de procéder au montage. Mon astuce c’est de l’enfourner le soir et donner la touche finale le lendemain au petit déj. Ce panettone pèse environ 550 grames.

Troisième étape : la garniture aux fruits tropicaux

Coupez la partie supérieure du pain et réservez. Réalisez un puis au milieu du panettone et garnissez-le de crème pâtissière ou de confiture au choix. J’ai mis une confiture crue de fruit du jacquier très simple à réaliser. Il suffit de mixer la chair du fruit mûr avec un peu d’eau. Pas besoin ni de sucre ajouté ni de cuisson. C’est naturellement onctueux, un régal.

Ensuite, replacez la partie supérieure du pain et distribuez un peu plus de confiture. Ça va servir à coller les fruits.

Disposez des fruits tropicaux de façon harmonieuse et finissez avec des zestes de citron vert. Ici on a de la goyave, du kiwi, de l’ananas, de la banane, de la carambole et du fruit de la passion.

Maintenant je vous propose de faire un tour dans l’univers des fruits tropicaux. Rendez-vous chez les propositions gourmandes de la ronde : Vous allez vous régaler !

🥭 Viviane du blog Quoi qu’on mange ?Confiture de mangues parfumée au combava

🍍 Marion du blog Marmotte cuisine… tradi !Pavlova ananas – passion et son shot de caramel coco

🥭 Natalia du blog Sucre et épicesChiffon cake à la mangue

🍊 Christelle du blog La cuisine de PoupouleConfiture pamplemousse litchi à la cardamone

🍈 Sofia du blog Plume & ProseCurd passion

🍌 Jackie du blog La cuisine de JackieBûche au chocolat blanc et fruits exotiques

🍒 Ponpon du blog La cuisine de PonponFlan aux litchis et confiture de lait, sans beurre

🍍 Karen du blog Les papilles de KarenTiramisu ananas et crème de marrons

🍍 Michèle du blog Croquant Fondant GourmandConfiture ananas – banane – kiwi

🍈 Amelie du blog Cuisine de famillePetites mousses passion

🥭 Assia du blog Gourmandise AssiaRoulé Coco et Mangue

🍈 Coco de Nice du blog Cuisine en folieSaint Jacques poêlées, vinaigrette fruits de la passion et fondue de poireaux au curry

🥭 Samar du blog Mes Inspirations CulinairesTartare de haddock mangue et avocat

🍈 Soulef du blog Amour de cuisineMousse aux fruits de la passion à la brésilienne

🥑 Martine du blog Kilomètre-0Salade de carottes râpées, avocat et oeuf

🍅 Catalina du blog Le blog de CataChips de kakis déshydratés aux quatre épices

🍍 Michelle du blog Plaisirs de la maisonDacquoise à l’ananas

🥭 Delphine du blog Oh, la gourmandeBowl aux graines de chia, flocons d’avoine et mangue

🍅 Chantal du blog Un grain de sable ou de selKakis aux amandes

🍅 Loubna du blog Cuisine TestTiramisu aux kakis sans lactose

🍈 Laurence du blog Plaisir et EquilibreCrèmes brûlées aux fruits de la passion

🥭 Irisa du blog Cuisine et CouleursRémoulade de mangue, mayonnaise aux fruits de la passion

🍅 Salima du blog Le blog de C’est Salima qui cuisineBûche aux kakis

🥭 Brigitte du blog Les filles, à table !Eton Mess mangue et fruits de la passion

🍹 Natly du blog Une cuisine pour VoozenooDouceur exotique

🍍 Vanessa du blog Popote de petit bohniumGalette des rois exotique amande, mangue et ananas

🥥 Fabienne du blog Famoh Food & PhotographyMousse coco passion

🍹 Hélène du blog Keskonmangemaman ?Risotto aux fruits exotiques

🥝 Lina du blog Chaud PatatePanettone tropical

🍍 Virginie du blog Ça ne sent pas un peu le brûlé là ?Gâteau renversé à l’ananas caramélisé

🥭 Yolande du blog Les petits plats de PatchoukaGambas rôties au sésame, mangue et fruits de la passion

38 réflexions au sujet de « Panettone tropical »

    1. Ton commentaire me fait un grand plaisir. Merci pour les mots gentils. Que le soleil revienne vite et en permanence ! Bonne journée, bises

      J'aime

  1. C’est super original ce panettone aux fruits exotiques. Un grand bravo pour cette gourmandise. Belle et heureuse année Lina, qu’elle te garde en bonne santé toi et tes proches

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ta visite, Martine. Toujours un plaisir d’échanger avec toi. Les voeux pour la nouvele année sont reciproques. ^^ Gros bisous

      J'aime

  2. Une recette bien originale, qui doit être délicieuse. Justement, j’ai pensé à toi, que pour toi ces fruits ne seront pas du tout exotiques :-). En plus, comme ils poussent sur place ils doivent être si délicieux…
    Je profite pou te souhaiter une bonne et heureuse année 2021 Lina !
    Bises

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, j’ai eu de la chance avec ces fruits de saison naturellement sucrés (en sachant que ma pâte à pain n’est pas très sucrée), surtout la goyave que je ne trouve pas en France métropolitaine. Bonne année Natalia ! Qu’elle vienne pleine de santé, de gourmandises et de rencontres. Une année plus douce, on le mérite. Bisous

      J'aime

    1. Le thème a su nous inspirer et sans doute on a eu une ronde ultra riche, la marraine. J’ai eu la chance d’être au Brésil justement à décembre pour profiter la diversité des fruits.
      Bisous et merci pour cette ronde !

      J'aime

    1. 😀 hahaha C’est vrai, il fallait penser à dessiner une tête au pain et on aurais le logo complet du blog ! Il s’agit de Carmen Miranda une danseuse luso-brésilienne qui performait toujours avec un chapeau aux fruits tropicaux. ^^

      J'aime

  3. quelle excellente idée ce panettone aux saveurs tropicales un peu de chaleur et de soleil dans notre assiette peut nous faire que du bien
    Merci Lina pour ta participation
    bisous

    Aimé par 1 personne

  4. Bien que j’adore me goinfrer de panettone à cette période, je n’ai jamais pris le temps (ou pas eu la volonté hihi) de le réaliser moi-même, bravo Lina pour cette réalisation version tropicale… fruitée et gourmande !!!
    Bon dimanche. Bizh. Viviane

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Viviane,
      Tu sais, j’ai commencé à réaliser mes panettones depuis 7 ans lors de mon retour de France car ceux trouvées au commerce au Brésil sont trop artificiels. Je t’avoue, ça prends énormement de temps, on le laisse fermenter trois fois, mais ça devient amusant car on les personnalise à chaque fois et surtout on sait qu’est-ce qu’il y a dedans. Mon rêve : un jour goûter le vrai pannettone de Milano en Italie ! Je n’ai pas eu la chance en 2020, mais en 2021… j’arrive !
      Gros bisous

      J'aime

  5. Coucou ma belle,
    J’attendais cette gourmande recette avec impatience depuis que j’avais vu le titre, un petit souci m’a retenu de faire la ronde des blogs la date du jeu.
    bravo c’est juste trop beau et surement trop bon.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s