Acompanhamento / Garniture·Bela, glutona e do mundo / Cuisine du monde·Cardápio completo / Menu·Desafios entre blogs / Défis culinaires·Foodista Challenge·Francês / Français

Un bento nipon aux tubercules, algues et champignons

La lunch box nipponne retrouve du succès depuis quelques années sur la blogosphère et sur Instagram. Il s’agit « d’un repas individuel complet traditionnel de la culture japonaise, prêt à consommer, composé de diverses préparations cuisinées » (Wikipédia). Au Japon, le repas se compose de plusieurs petites portions équilibrées et il y a une pluralité d’options à choisir parmi les ekiben (bentos vendus dans les gares) et les boîtes-repas faites maison, variant selon les régions et les saisons. Traditionnellement, il doit contenir 40 % de féculent, 30% de protéines, 20% de légumes et pour finir des légumes macérés ou des fruits en guise de dessert.

J’ai décidé de fuir un peu à la tendance des nouilles et du riz japonais traditionnels afin d’exploiter d’autres ingrédients présents dans la culture culinaire japonaise. La patate douce, le taro, le pak choi et le shimeji je connaissais déjà et ce sont des aliments que j’apprécie bien. Après, les champignons noirs et l’algue kombu m’étaient totalement inconnus et je vous dévoille mes impressions plus tard dans cet article.

Les tubercules

Le taro ou satoimo est une sorte d’igname glutineuse qui au contraire des espèces que j’ai connues au Brésil, plus farineuses, celle-ci est plutôt gluante. Une texture que j’apprécie terriblement et qu’on retrouve aussi dans les gombos (okra) et dans les raquettes de cactus (figuier de barbarie aussi dit nopal en espagnol ou palma en portugais brésilien) ! Une petite astuce pour éviter la colle du taro à l’épluchage : on les cuit entiers avec la peau et on les épluche après cuisson, encore tièdes. Pour cela, il suffit de faire une incision dans la longueur et de couper les bouts. Après on enlève la peau entière si facilement comme quand on épluche une banane. Pour le bento j’ai simplement cuit 1 taro d’environ 70 g dans l’eau légèrement salée pour une vingtaine de minutes. Ensuite j’ai coupé la racine en cubes avant de les poser sur une jolie purée de patate douce violette.

La patate douce, j’adore. Je l’ai déjà mis à l’honneur dans cette patate péï, dans ce yaourt violet tout mignon et même en forme de smoothie vitaminé. Pour le bento je l’ai travaillé en purée au lait de coco. Pour cela j’ai fait cuire 80 g de patate douce à l’eau avec une pincée de sel. J’ai donc réduit le tubercule en purée à travers un tamis et j’ai incorporé 2 cuillères à soupe de lait de coco pour obtenir la texture onctueuse et véloutée.

Les salades : algue kombu, champignon noir et pak choi

L’algue brune kombu ou laminaire ou encore baudrier de Neptune (Saccharina Japonica) est un légume marin de vertus thérapeutiques (détox des métaux lourds, minceur, boosteur des systèmes digestif et immunitaire, riche en iode et calcium) utilisé en culinaire japonaise et chinoise autant qu’exhausteur de goût. Elle a une texture épaisse, beaucoup plus charnue que le wakame ou le nori, c’est pourquoi je l’ai choisi pour ce bento autant que légume. On les achète déshydratées et il faut suivre les instructions de l’emballage pour les préparer. Dans ce cas, j’ai trempé 5 g de kombu séché dans un volume d’eau chaude couvrant le tout et j’ai laissé reposer, avec couvercle, pendant toute la nuit. Cette étape permet aussi de la dessaler. Au lendemain, j’ai lavé les algues partiellement hydratées pour éliminer des éventuelles graines de sable et d’autres impuretés. Ensuite, je les ai mis à cuire dans un nouveau volume d’eau pendant 30 minutes. Elles gonflent beaucoup ! Après refroidissement je les ai coupé en lamelles à incorporer dans ma salade.

Les champignons noirs sont cartilagineux et poussent en forme d’oreille, d’où son nom scientifique Auricularia polytricha. Largement consommés au Japon et en Chine, ils sont vendus déshydratés et déjà découpés en lamelles. La façon de les préparer est beaucoup plus rapide que celle des algues kombu. Il suffit de les tremper pendant sept minutes dans l’eau chaude, avec couvercle. Pour ma salade j’ai utilisé 10 g de champignon noir que j’ai incorporé à mes algues avec 1 cuillère à soupe de graines de sésame.

Pour la sauce j’ai fait tièdir un mélange de 2 cuillères à soupe de vin rouge (car par hasard je n’avais pas de vinaigre à la maison), 2 cuillères à soupe de sucre et 2 cuillères à soupe de sauce soja (shoyu) juste le temps de dissoudre le sucre complètement. J’ai donc laissé ma salade imbiber ce liquide pendant une heure avant de l’égoutter et monter le bento.

Mes impressions : le goût de la salade était agréable à cause de la sauce et peut-être de l’umami prétendu dans les algues, mais j’ai eu du mal à identifier le goût iodé et légèrement fumé et sucré du kombu. Par rapport à la texture, elle est charnue et croquante comme un légume, mais aussi caoutchouteuse et cela m’a dérangé un peu. Mais peut-être je n’ai pas choisi son meilleur usage. En réalisant des recherches après, j’ai noté que l’usage principal de cette algue est dans la fonction d’aromate à cause de son glutamate de sodium. Donc il vaut mieux l’utiliser pour préparer des bouillons ou pour cuire le riz et rehausser le goût des aliments. En plus, et c’est le prochain test que je réalise avec elle, le kombu est également utilisée pour diminuer le temps de cuisson et faciliter la digestibilité des légumineuses (lentilles, haricots secs, pois chiches…) en potentialisant l’absorption de leurs protéines naturelles. En ce qui concerne le champignon noir c’est un peu le même constat. À mon avis il est plutôt insipide et sa texture gélatineuse croquante n’est pas celle que je préfère.

Mais le pak choi (ou bok choi) il est sans remarques. J’aime beaucoup cette salade, surtout dans les ramen comme ceci que j’ai réalisé de A à Z. Ce chou chinois est un légume de goût et texture agréables comme la sucrine ou la blette et se consomme poêlé ou cuit en bouillon. Pour mon bento j’ai fait suer 1 gousse d’ail dans un filet d’huile d’arachide et j’ai ajouté environ 10 feuilles de chou chinois (1 petit pak choi entier) pendant quelques minutes. Pour remplacer l’ail je voudrais utiliser le nira, une herbe japonaise au goût subtil entre l’ail et la cebette, mais je n’ai pas trouvé au marché.

Les protéines : oeuf et shimeji

Les champignons shimeji ont été poêlé au beurre quelques minutes jusqu’à l’obtention d’une couleur dorée. Ensuite, j’ai ajouté une toute petite dose de sauce soja (shoyu) pour les assaisonner (1/2 cuillère à soupe). Quant à l’oeuf, d’abord je l’ai cuit pendant 5 minutes dans l’eau bouillante avant de le mettre sous l’eau froide afin de stopper la cuisson. Ensuite, après avoir ôté la coque, je l’ai laissé mariner pendant une nuit dans un mélange de 300 ml de thé noir avec 1 cuillère à soupe de sauce soja.

Le plus : le kombucha à la spiruline

Avez-vous remarqué la bouteille tout au fond avec son liquide verdâtre ? Cette boisson que je « cultive » maison et que je consomme tous les jours garde des superbes bienfaits pour notre santé. Celle-ci j’ai fermenté avec un peu de spiruline, histoire de jouer avec la couleur verte mais aussi de rester dans le thème des algues (ici une algue d’eau douce). Rien plus souhaitable pour accompagner un repas en bonne santé qu’une boisson encadrée comme un super aliment (probiotique), n’est-ce pas ? 😉

Avec cette recette je participe au jeu Foodista Challenge 67 ayant par thème « Bento la rentrée en bonne santé ! ». C’est l’occasion pour mettre l’accent sur des repas sains et visuellement appétissants à travers des lunch box d’inspiration japonaise avec une touche de vert. Les participations gourmandes de l’édition vous trouverez ici : 🍱 Les recettes de la débrouille 🍱 Chaud Patate 🍱 Plaisirs de la maison 🍱 Un grain de sable ou de sel 🍱 Cuisine en folie 🍱 Cuisine test 🍱 Le blog de Cata 🍱 Plume et Prose 🍱 Famoh 🍱 Toque de choc 🍱

Foodista

Vous le savez, le Foodista Challenge est un défi culinaire mensuel qui réunit depuis quelques années des passionnés de cuisine, blogueurs ou non, autour d’un thème proposé par un.e nouvel.le parrain/marraine à chaque fois. Au moins deux contraintes doivent être présentes parmi celles-ci: un ingrédient imposé, une couleur qui devra être présente dans la recette, une lettre obligeant l’inclusion d’un ingrédient qui commence par ladite lettre, un pays qui inspirera les recettes du thème, un accessoire que devra se trouver sur nos photos. Voici la liste des thèmes depuis la première édition. n°1 Steph de Cuisine moi un mouton : Cupcakes & muffins . n°2 Lucie de Goulucieusement : Goûter d’automne . n°3 Aude de Contes et Délices : Le Brunch . n°4 Julia de Les Cookines : Les recettes cosy de Scandinavie . n°5 Anaïs de Lemon and Sardine : Un zeste de Méditerranée . n°6 Nath de Pourquoi je grossis : Petits délices… pour grands gourmands . n°7 Gordana des Recettes à gogo : Préparons nos picnics de printemps . n°8: Audrey de Cooking n co : Saveurs d’Asie . n°9 Adeline de Cook’N Blog : Et si on se rafraîchissait avec des glaces ? . n°10 Margaux de Verveine citron : La tarte aux fruits . n°11 Gwen de Tisser Pâtisser: La Vanille en veux-tu en voilà . n°12 Cyrielle de Cyrielle Gourmandise : Autour d’un Tea Time . n°13 : Maeva de Cook a life ! by Maeva : Et si on en rajoutait une couche ? . n°14 : Valérie de I love cakes : La magie de Noël . n°15 : Déborah de Maman pâtisse : La dolce vita . n°16 : Gabrielle de Petite Cuillère et Charentaise : Flower Power . n°17 : Elise de And so we cook : Cuisine Libanaise . n°18 : Anne Laure de Nietzsche paillettes et sac à main : C’est du tout cru! . n°19 : Angelique de Angel’s Recettes : L’inde s’habille de rose . n°20: Sarah-Eden de Les Trois Madeleines : Pin-up your day . n°21 : Émilie de Émilie Sweetness : Les petits plats dans les grands . n°22 : Didoo de Deviously Sweet Pâtisserie : Back to School . n°23 : Gourmand et Bio : Fête-Campagne pour le melon ! . n°24 : Papa Rico de Chez Papa Rico : L’Italie sans fromage . n°25 : Sandra de Encore un gâteau : Desserts de Fêtes . n°26 : Aurélia de Les Gourmandises de Ya : Ça va Bûcher ! . n°27 : Steve de Mon Carnet Café : L’œuf, star dans tous ses états . n°28 : Valérie de 1,2,3…Dégustez ! : La ronde des poivres . n°29 : Hélène de Keskonmangemaman : It’s my cup of tea . n°30 : Stéphanie de Fil et Croq : Saveur Mojito . n°31 : Lina de Chaud PatateLa fumée dans l’assiette . n°32: Marie de United Colours of Macarons: Cuisinons avec notre âme d’enfant . n°33: Virginie de Tea Time & Delicatessen : roule ma poule . n°34: Bénédicte de Douceurs Maison : Tartine Moi . n°35: Cindy de Comme une envie de douceur : Et si on cuisinait les restes? . n°36: Lilie de La Cuisine Maison, Et Pourquoi pas Moi? : Les courges sont à la fête . n°37: Sarah de PLAY WITH FOOD : Ce soir, c’est devant la télé ! . n°38 : Sabrina de Sab’n’Pepper : Destination Soleil ! . n°39 : Cécile de Ma Cuisine Bleu Combava : Le Tour du Monde des Petits Déjeuners ! . n°40 : Patou de Karibo Sakafo : Régalons-nous le long de la route de la soie ! . n°41 : Carole de Ramène La Popotte ! : Détournons l’apéro . n°42 : Laurent de Lau en cuisine : Spéculoosez-moi un dessert ! . n°43 : Hélène de Keskonmangemaman : Holidays on ice . n°44 : Lova de Graine de faim Kely : Mi-figue mi-raisin . n°45 : Sylvie de La Table de Clara : La Cuisine s’habille en Orange pour Halloween . n°46 : Daniela de Quelque part en Provence : Autour de la verrine . n°47 : Delphine de Oh la gourmande : Les gratins . n°48 : Hélène de Keskonmangemaman ? : Beignets . n°49 : Natalie de Sucre et Épices : Surprise!!! Joyeux anniversaire . n°50: Assia de Gourmandise Assia : Verrine printanière . n°51 : Ponpon de La Cuisine de Ponpon : Ramène ta fraise . n°52 : Guy de Bienvenue chez Guy : Chocolat . n°53 : Michelle de Plaisirs de la maison : L’abricot . n°54 : Martine du Kilomètre-0 : Gâteau du matin . n°55 : Michèle du Croquant Fondant Gourmand : Et Patati et Patata… la pâte dans tous ses états . n°56 : Christèle de La cuisine de poupoule : Fêtons l’automne dans nos assiette . n°57: Catalina de Le blog de Cata : Les conserves maison au goût du jour . n° 58 Sophie de La Tendresse en cuisine:  Les recettes de base et coups de patte . n° 59 Patty de Veganvert : Recettes classiques déclinées en version 100% végétale . n°60 Jackie de Jackiecuisine : Le citron . n°61 Coco de Nice de Cuisine en folie : Les crêpes et tout ce qui saute dans la poêle . n°62 Fabienne de Famoh : Rester gourmand pendant le confinement ! . n°63 Sofia de Plume & Prose : Invitation aux délices des Mille & Une Nuits . n°64 Meriem de La Casbah des Délices : Vamos a la playa . n°65 Loubna de Cuisine Test :  Restez gourmands sans sucre raffiné . n°66 Charlotte du blog Les recettes de la débrouille : La courgette . n°67 Christelle de Toque de Choc : Bento la rentrée en bonne santé !

7 réflexions au sujet de « Un bento nipon aux tubercules, algues et champignons »

    1. Ravie que ma construction te plaise. ^^
      Ces jeux culinaires sont une superbe façon de découvrir d’autres univers, n’est-ce pas !
      J’adore !
      Bises

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s