Bataille Food·Brasis / Cuisine brésilienne·Desafios entre blogs / Défis culinaires·Entrada / Entrée·Francês / Français·Gastrotinga / Terroir Caatinga·Português / Portugais·Prato principal / Plat

Salade d’haricot frais, gombo et concombre antillais / Salada de feijão verde, quiabo, pimenta de cheiro e maxixe

14 salade haricot frais.jpg

fr.png     version en français     fr.png

Alors, premier mercredi du mois il est temps de partager nos recettes lors de la Bataille Food, cette rencontre culinaire crée par Jenna du Bistro de Jenna et à présent administrée par Valérie du 123 Dégustez. Suite à l’indication de Choup’ du blog Pâte à Choup’, pour cette édition 69 c’est Léa du J’aime pas la salade que nous invite à jouer le jeu et la convaincre qu’une salade peut être au-delà de nutritive bien gouteuse. Oui, grosse tâche dans ce cas parce que Léa n’aime pas de tout ce genre de plat ! Alors, en présentant des saveurs de mon terroir – le nord-est du Brésil – je lui raconte ma salade …

10 salade haricot frais.jpg

Le haricot frais

Pour commencer, la base de cette salade est le haricot frais. Je précise, ce n’est pas le haricot vert, mais les grains qui y sont dedans. Au nord-est du Brésil c’est normal d’aller aux halles et rencontrer des champêtres qui cultivent des haricots et qui vont vendre le produit frais tous les samedis. Et plus frais impossible ! Ils séparent le haricot vert du haricot frais devant nos yeux.

02 haricot frais les halles bresil.jpg
Les halles (CEASA) de Vitória da Conquista à Bahia, Brésil.
03 haricot frais cru salade
Le haricot cru garde encore la couleur verte.
01 haricot frais cuit salade
Après cuisson, les grains brunissent légèrement.

Le gombo

On l’aime ou le déteste, moi je l’aime. Beaucoup ! Sa particularité c’est d’avoir une sève un peu gluante que pour moi fait souvent le rôle de sauce. La sève est présente lorsqu’on le cuit à l’eau, mais totalement absente si on le fait griller. Dans ma salade je mélange le gombo gluant aux haricots, mais je le présente grillé aussi, ce qui est super cool au niveau de la présentation.

04 gombo bresil salade.jpg
J’adore le gombo avec les petites graines assez amusantes lors de la dégustation.

Le concombre des Antilles ou le maxixe du Brésil

Concombre marron, cornichon des Indes occidentales ou courge des Indes occidentales, ce genre de concombre est une vigne indigène de l’Afrique qui reste bien populaire au nord-est du Brésil dont le climat est similaire au africain. En portugais, il s’appelle maxixe, adaptation du mot maxi’xi de la langue africaine quimbundo. Au contraire du concombre régulier, ceci doit être consumé cuit (chaud ou froid), quand il devient juteux à souhait.

08 concombre des antilles maxixe

05 concombre des antilles maxixe.jpg
Le maxixe est riche en calcium, phosphore, fer, sodium, magnésium, vitamines A, B et C, mais surtout il est une source de zinc et d’eau.

Les herbes « cheiro verde »

Le mariage des feuilles fraîches de coriandre, de persil et de ciboulette (ou d’oignon nouveau) est connu aux halles nordestines par le nom « cheiro verde » qui signifie l’arôme vert traditionnel dans la culinaire locale. C’est comme le bouquet garni ou les herbes de Provence, ces genres de mélanges qui marchent si bien ensemble qu’ils deviennent un ingrédient en soi.

06 cheiro verde persil coriandre ciboulette.jpg

Le piment dit végétarien qui ne pique pas

Aussi commun dans la culinaire antillaise, le piment végétarien est bien présent dans la culture culinaire du nord-est brésilien, où on l’appelle tout simplement « pimenta de cheiro » ou « piment aromatique. Oui, parce que ce piment ne pique pas du tout, mais son super goût aromatise bien les préparations. Plus d’infos sur où trouver cet ingrédient en France ici.

09 piment vegetarien bresil.jpg

07 piment vegetarien antilles bresil.jpg
Saviez-vous que le piment végétarien associé à l’oignon, le poivron vert, la tomate et l’ail composent ledit mirepoix nordestin au Brésil ? Ce mélange est à la base de plusieurs plats traditionnels de la région.

La recette

  • 150 g de haricot frais
  • 2 gousses d’ail
  • huile d’olive
  • 1/2 échalote
  • 1 piment végétalien
  • 2 gombos
  • 1 concombre des Antilles (maxixe au Brésil)
  • 1/2 tomate sans peau et sans semences
  • feuilles de coriandre, de persil et d’oignon nouveau ou ciboullete
  • 1 pincée de piment déseché
  • sel et poivre
  • jus d’un demi citron vert

Couvrez le haricot frais d’eau froide et portez à ébullition pendant deux minutes. Jetez l’eau bouillante avec des éventuelles impuretés. Retournez le haricot au feu et couvrez-le avec l’eau légèrement salée et laissez cuire entre 15 et 20 minutes en vérifiant la cuisson. Passez le haricot à l’eau froide pour stopper la cuisson et aussi refroidir la base de notre salade.

Pendant ce temps-là, préparez les autres ingrédients. Coupez un gombo en rondelles et l’autre en deux moitiés dans le sens de la longueur. Couvrez d’eau celui en rondelles, salez légèrement et laissez cuire pour 4-5 minutes. L’autre, coupé en moitiés, c’est à faire griller à l’huile d’olive pas plus que 2 minutes et à assaisonnez au sel et poivre.

Coupez le concombre des Antilles en quartiers et faites les griller à l’huile d’olive pendant une minute de chaque côté. Ensuite, placez les sur leurs dos (la partie ronde de chaque morceau) et déglacer la pôele avec environ 120 ml d’eau. Assaisonnez de sel et poivre et laissez cuire jusqu’à que l’eau s’évapore complètement (environ 3 minutes).

Coupez l’échalote et le piment végétarien en brunoise, la tomate en grosses lamelles et ciselez les herbes fraîches.

Dans un peu d’huile d’olive faites cuire les gousses d’ail. Hors le feu y mélangez le haricot, le jus de citron, le gombo en rondelles, l’échalote et le piment crus, la tomate, les herbes et n’oubliez pas la touche de piment déshydraté (un peu de piqure relève vraiment le plat). Rectifiez l’assaisonnement si besoin. Disposez les quartiers de concombre antillais (maxixe) et les moitiés de gombo grillé sur la salade et c’est prêt !

Avec ces proportions je sers une personne et je trouve ça idéal pour un déjeuner sain, nutritif et gourmand. J’ai accompagné ma salade d’un verre de jus d’acerola fraichement réalisé et je me suis transporté au nord-est du Brésil. J’espère que Léa aussi rentre dans l’esprit du voyage.

12 salade haricot frais.jpg

11 salade haricot frais.jpg
Le piment dit « pimenta de cheiro » vert et orangé, le « maxixe » et le gombo sont les légumes qui associés à la tomate et aux herbes fraîches composent la salade d’haricot frais du Chaud Patate.

13 salade haricot frais.jpg

Et pour se raconter encore plus de salades, voici les recettes proposées par les participants de l’édition 69 de la Bataille Food: Lindsay The kitchen Lab – Valérie 1.2.3 dégustez – Catalina Le blog de Cata – Charlie Charlie Cocotte – Aurélie J’ai toujours aimé le jaune moutarde – Carole Ramène la popotte – Jenna Bistro de Jenna – Claire Caillebot –  Marie Cooking & Bon appétit – Silvia Avec plaisir – Lina Chaud Patate – Miss Douceur Comme une envie de douceur – So-cuizine So-Cuizine – Clara La table de Clara – Laure et Mélanie Double Portion – Maggy Magg Kitchenette – Cécile Et rond, et rond, petit Platapons… – Christine Pause Nature – Lic Aussi délicieux qu’un gâteau – Léa – J’aime pas la salade .

N’hésitez pas à accompagner ce qui est à la une de la page Facebook du défi, bien qu’à découvrir ici la liste des thèmes précédentes de ce rencontre culinaire :

Bataille Food #1 : Jenna du Bistro de Jenna : la sardine
Bataille Food #2 : Nadia de Objectif : Zéro Miette : le temps des cerises
Bataille Food #3 : Virginie de Little Bouillon : Finger food
Bataille Food #4 : Gwen de Mon p’tit coin gourmand : la ronde des tartelettes
Bataille Food #5 : Gabrielle de Petite Cuillère et Charentaise : aux couleurs de l’Italie
Bataille Food #6 : Nath de Pourquoi je grossis : tellement choux
Bataille Food #7 : Anne de Miam Addict : une tartine de gourmandise
Bataille Food #8 : Marine de Marine en cuisine : le chocolat fait son show
Bataille Food #9 : Gordana de Des Recettes à Gogo : les folies de la pâtisserie et de la viennoiserie (mariage fruit et chocolat)
Bataille Food #10 : Marie de Bavardages Gourmands : le destructuré
Bataille Food #11 : Aude de J’amène le dessert : les s’mores
Bataille Food #12 : Delphine de Del’s Cooking twist : le layer cake s’invite aux couleurs du printemps
Bataille Food #13 : Sophie de J’ai le coeur gourmandise : la Bretagne s’invite à la fête, crêpes et galettes n’en feront qu’à leur tête
Bataille Food #14 : Karine de Chut je pâtisse : sexy food
Bataille Food #15 : Nathy de Kalou and Cook : voyage épicé
Bataille Food #16 : Lucie de Un week-end une recette : on retombe en enfance
Bataille Food #17 : Béatrice de Popote et Nature : invitons l’automne et les écureuils à notre table
Bataille Food #18 : Stéphanie de L’atelier de Steph et Lolie : il était une fois la magie de Noël
Bataille Food #19 : Audrey de Cooking’n Co : j’aime la galette, savez-vous comment ?
Bataille Food #20 : Lyne d’Epices et moi : un zeste d’agrumes tout en douceur
Bataille Food #21 : Stéphanie de Cuisine moi un mouton : ouvre moi ton food truck et fais-nous de la street food
Bataille Food#22 : Adeline de Cook’n blog : la ferme s’invite chez vous à Pâques
Bataille Food #23 : Dorian de Dorian cuisine mais pourquoi est-ce que je vous raconte ça… : voyage en BollyFood, épices et fraîcheur
Bataille Food #24 : Jenna du Bistro de Jenna : 2 ans de la Bataille Food
Bataille Food #25 : Sandra de Cuisine Addict : brunch
Bataille Food #26 : Florence de Un flo de bonnes choses : comfort Food
Bataille Food #27 : Bénédicte de Fais-moi croquer : keep calm and eat avocado
Bataille Food #28 : Elise de And so we cook : Halloween
Bataille Food #29 : Lillie de La cuisine de Lillie : châtaignes et marrons ont revêtu leur habit blanc
Bataille Food #30 : Bénédicte de Douceurs Maison : les mignardises se teintent d’orange et se remplissent d’épices
Bataille Food #31 : Hélène de Rock the Bretzel complètement meringué
Bataille Food #32 : Agnès de Gourmande et Toquée : graines de Folie
Bataille Food #33 : Olivier de Sharing cuisine : la dolce vita
Bataille Food #34 : Oriane de La femme à tête de chou : les fruits de la mer
Bataille Food #35 : Frédérique de The Crazy oven : les métamorphoses
Bataille Food #36 : Nicolas de Nicolas est pâtissier : la géométrie
Bataille Food #37 : Gaelle de My nomad cuisine : la cuisine d’ailleurs
Bataille Food #38 : Lucie et Ariana de Cosmic Tomatoes : la cuisine fait son cinéma
Bataille Food #39 : Poppy de Poppy Seed Channel : la cuisine crue
Bataille Food #40 : Marie de Cooking & Bon Appétit : souvenirs d’Avent
Bataille Food #41 : Aurore de Aurore’s Bakery : boissons réconfortantes
Bataille Food #42 : Hélène de Keskonmangemaman? : crumble mania
Bataille Food #43 : Maman est psychomot : cachons les fruits et les légumes
Bataille Food #44 : Visites gourmandes : des produits locaux et des épices
Bataille Food #45 : Caroline de Boeuf Karottes : cocktails et herbes fraîches
Bataille Food #46 : Valérie I love cakes : le Millefeuille
Bataille Food #47 : Lova de Graine de Faim Kely : sandwich du Monde
Bataille Food #48 : Justin de The Garden of Delights : l’as du goûter, c’est moi
Bataille Food #49 : Nicolas de Dans ma cuisine à moi : par ici la bonne soupe
Bataille Food #50 : Nathalie de Une cuisine pour voozenoo : poêlées d’automne
Bataille Food #51 : Maggy de Maggkitchenette : mises en bouche en habits de fêtes
Bataille Food #52 : Lova de Graine de Faim Kely : boissons chaudes réconfortantes
Bataille Food #53 : Martine de Un grain de sel et gourmandises : des crêpes
Bataille Food #54 : Céline de Platapons : la St Patrick
Bataille Food #55 : Stéphanie Par amour des bonnes choses : une cocotte sur la table
Bataille Food #56 : Dr Chocolatine de La médecine passe par la cuisine : la crème de la crème
Bataille Food #57 : Brian de Brian Iz In The Kitchen : à ras le bowl !
Bataille Food #58 : Valérie de 123Dégustez : les herbes aromatiques
Bataille Food #59 : Christine de Pause nature : le trompe l’oeil
Bataille Food #60 : Samar de Mes Inspirations Culinaires : promenons-nous dans les bois
Bataille Food #61 : Maeva de Cook A Life! by Maeva : un petit-déjeuner en P
Bataille Food #62 : Marion de Marion’s Bakery : Itadakimasu !
Bataille Food #63 : Lina de Chaud Patate : la cuisine de mamie
Bataille Food #64: Patricia de Karibo Sakafoescales gourmandes dans les cuisines de l’Asie
Bataille Food #65 : Lucile de Dans la cuisine de Djanisseplats classiques français en mode végé
Bataille Food #66 : Claire de Caillebot et Aurélie de J’ai toujours aimé le jaune moutarde : un printemps fleuri
Bataille Food #67 : Marie de Crazy Cake : les gâteaux de cérémonie
Bataille Food #68: Choup’ du Pâte à ChoupLes souvenirs d’enfance
Bataille Food #69: Léa du J’aime pas la saladeOn se raconte des salades

brasil     versão em português      brasil

Hoje é dia de comida nordestina, bem sertaneja. Voltando de férias de Fortaleza, trouxe na mala muito feijão verde. Na viagem descobri que no Ceará ele é tradicionalmente integrado ao arroz para compor o baião de dois local, ou ainda preparado em um molho de nata e queijo coalho, bem diferente da maneira que costumava comer na Bahia. Na casa de mainha, ele é refogado no mirepoix nordestino (cebola, alho, pimenta de cheiro, pimentão e tomate) e meladinho com extrato de tomate, às vezes com camarão seco e dendê, outras em forma de farofa. Em Natal, ano passado, experimentei o caldinho de feijão verde, até então inédito para mim. Diante de todo um novo mundo de feijões verdes, hoje resolvi fazer uma salada com legumes do sertão e comer feijão frio. Gostei demais do resultado! É o tipo de prato cujas quantidades se adaptam à vontade do freguês com mais ou menos quiabo, mais ou menos acidez do limão, mais ou menos pimentinha, então fique à vontade para tomar essas sugestões de base e adaptar a gosto.

  • 150 g de feijão verde
  • 2 dentes de alho
  • azeite de oliva
  • 1/2 cebola
  • 1 pimenta de cheiro
  • 3 quiabos
  • 1 maxixe
  • 1/2 tomate sem pele e sem sementes
  • cheiro verde (folhas de coentro, salsinha e cebolinha)
  • 1 pitada de pimenta calabresa
  • sal e pimenta
  • suco de 1/2 limão cravo

Leve ao fogo o feijão coberto com água fria e fervente por dois minutos, antes de descartar essa água com as eventuais impurezas. Cubra o feijão com outra água levemente salgada e, depois que começar a ferver, deixe cozinhar por aproximadamente 15 minutos ou até que os feijões fiquem cozidos e macios.

Durante esse tempo, prepare os demais ingredientes. Corte dois quiabos em rodelas e o terceiro corte ao meio verticalmente. Cubra as rodelas com água e leve ao fogo por aproximadamente 4 minutos ou até que o quiabo fique cozido. Em uma frigideira com azeite de oliva, fogo baixo, grelhe as metades do outro quiabo por aproximadamente 2 minutos e tempere com sal e pimenta do reino moída na hora. O quiabo cozido na água tem babinha (que eu adoro e que na salada funciona quase como molho) e o grelhado fica sequinho. Tem quiabo pra todo gosto!

Corte o maxixe em quartos e grelhe também em fogo baixo, um minuto de cada lado ou até que fique dourado. Vire-os então « de costas » deixando a parte arredondada do legume em contato com a panela. Adicione meia xícara de água, tempere com sal e pimenta e deixe cozinhar até que a água evapore totalmente (uns 3 minutos).

Corte a cebola e a pimenta de cheiro em cubos pequenos, o tomate em tiras grossas, e pique também as ervas frescas.

Em um fio de azeite refogue o alho ralado ou picado finamente. Fora do fogo, misture o feijão verde envolvendo-o com esse tempero. Adicione o quiabo em rodelas, a cebola, a pimenta, o tomate, o cheiro verde (salsa, coentro e cebolinha) e uma pitada generosa de pimenta calabresa. Tempere a gosto com suco de limão, sal e pimenta do reino e adicione mais azeite se quiser mais meladinho. Disponha o maxixe e o quiabo grelhados sobre o feijão. Sirva frio como salada ou quente como acompanhamento. Essa receita rende uma porção.

Você gosta de feijão verde? Como prepara o seu em casa? Compartilhe conosco suas receitas desse feijãozinho que é a cara do Nordeste!

20 réflexions au sujet de « Salade d’haricot frais, gombo et concombre antillais / Salada de feijão verde, quiabo, pimenta de cheiro e maxixe »

    1. Pendant mes recherches j’ai même découvert que ces ingrédients font aussi partie des cultures culinaires antillaise (concombre et piment) et orientale (gombo), tu crois ! Merci pour ta visite ! À la prochaine ! 🙂

      J'aime

    1. J’ai choisi des ingrédients inédites pour essayer de convaincre notre marraine. ^^ Du jamais goûté c’est déjà du jamais détesté, n’est-ce pas ! 😀

      J'aime

    1. Merci pour ton commentaire, Claire. Si tu veux, tu peux trouver des gombos chez les magasins asiatiques en France. À bientôt !

      J'aime

  1. C’est une salade qui fait voyager, j’ai découvert le gombo en Grèce il y a quelques années et ta salade me donne envie d’en manger !

    Aimé par 1 personne

  2. je suis toujours aussi admirative de tes recettes :)!!. et c’est fascinant ce que tu me racontes comme « salade » avec des produits qu’en effet je ne croise pas souvent hi hi
    Il va falloir que tu m’offres (mais te sens pas obligée XD) un petit allez-retour au Brésil ma belle pour que je puisse découvrir davantage la cuisine de ton pays 😉
    Merci pour cette jolie escapade gourmande et pour une salade venue d’ailleurs.
    je te fais de gros bisous 🙂

    J'aime

  3. Waouw on a vraiment envie de la goûter ta salade ! Je ne connais pas la plupart des ingrédients principaux, donc ça intrigue encore plus mes papilles. Je vais demander à mes amis brésiliens de me faire une séance découverte grâce à toi ! 🙂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s